Retour à la liste des équipements

 

 

 

 

 

 

 

 

Hystérésismètre CNRS / S2IS
 
Le principe de la mesure de l'hystérésis par induction à 50Hz est basé sur la loi de l'induction électromagnétique : toute variation du flux F "coupé" par une bobine produit dans celle-ci une tension induite proportionnelle à dF/dt. Si l'on sait mesurer cette tension en fonction de l'excitation qui produit la variation de flux, on peut remonter par intégration à la valeur de l'aimantation et donc tracer le cycle d'hystérésis.
Il s'agit d'une version laboratoire d'un appareillage commercialisé sous licence CNRS par la société S2IS.
L'appareillage comprend deux parties distinctes :
- un ensemble de contrôle de l'excitation appliquée, d'acquisition des signaux et de traitement numérique bâti autour d'un micro-ordinateur équipé d'une carte d'acquisition performante
- différents "capteurs" adaptés à des géométries spécifiques d'échantillon, dont un montage pour mesure sur tores
 

Les capteurs sont tous réalisés suivant le même principe général. Ils comportent :-1 bobine d'aimantation, 1 bobine de lecture placée à l'intérieur, autour de l'échantillon, 1 bobine de compensation, des capteurs de température


Banc de contrôle - Acquistion et traitement des données via le logiciel développé par la société S2IS qui exploite la version commerciale de l'appareil

 

 

 

Page modifiée le 27-Fév-2004 - Mentions légales - Accueil - Haut de paged